artwort:

Real people / Real stories - La Comfort Zone di Tadao Cernhttp://www.artwort.com/2014/09/02/fotografia/real-people-real-stories-comfort-zone-tadao-cern/
Monique GANDERTON l First stop
www.first-stop.com

Monique GANDERTON l First stop
www.first-stop.com

Ryan MC GINLEY l Sigur Ros
http://vimeo.com/46501170

Ryan MC GINLEY l Sigur Ros
http://vimeo.com/46501170

Viviane Sassen l In And Out Of Fashion
http://www.vivianesassen.com

Viviane Sassen l In And Out Of Fashion
http://www.vivianesassen.com

Charles FREGER l Fashion
http://www.eyemade.com

Charles FREGER l Fashion
http://www.eyemade.com

Julia NONI l Fashion
http://www.rose-paris.com

MAZACCIO & DROWILLAL l Les Rencontres d’Arles

Cela peut paraître facile mais il n’en est rien. Jeunes artistes décomplexés, Mazaccio & Drowilal s’amusent, mêlent les iconographies, déplacent les sens, déambulent dans l’ordinaire, jusqu’à saisir la grâce et la beauté du vulgaire avec dérision et humour. Nous sommes loin de la photographie académique et justement, c’est plaisant.

http://www.welivehere.eu

Coup de coeur également pour l’exposition de l’agence MYOP qui a merveilleusement investi une ancienne bâtisse arlésienne. Quatre étages d’exposition de travaux aux long cours aussi intéressants esthétiquement que d’un point de vue documentaire. Une équipe accueillante, sympathique, engagée et unie. Une exposition à ne pas rater (18 rue de la Calade, Arles).

Enfin au Magasin de Jouets, éloge de l’intime avec un tandem inattendu composé du penseur réputé et photographe discret Jean Baudrillard et du sulfureux Ren Hang (Le Magasin de Jouets, 19 rue Jouvène, Arles)

Sohrab HURA l New nominee Magnum Photos

http://www.bjp-online.com/2014/07/magnum-announces-sohrab-hura-as-its-latest-nominee/

Brandt BOTES alias Von BRANDIS l Obscene interiors

Christopher ANDERSON l Son
http://www.christopherandersonphoto.com

Christopher ANDERSON l Son
http://www.christopherandersonphoto.com

Viviane SASSEN l Flamboya
www.vivianesassen.com

Viviane SASSEN l Flamboya
www.vivianesassen.com

Charles FREGER l L.12.12.
http://www.charlesfreger.com

Charles Fréger, auteur d’une quinzaine de publications, présente le fruit d’une collaboration avec Lacoste à l’occasion des 80 ans de la maison. Menant ici une véritable campagne photographique sur le territoire français, il a rencontré et photographié des cheerleaders, des danseurs de be bop, des joueurs de pelote ou de capoeira, et bien d’autres adeptes de loisirs régionaux ou internationaux, tous porteurs de la fameuse chemise estampillée d’un crocodile vert.

Auteur de séries photographiques explorant la place de l’individu dans la communauté qu’il s’est choisie (qu’elle soit une équipe de water-polo, un régiment de marine, ou une école technique), Charles Fréger a dressé, au cours des quinze dernières années, un panorama de la survivance et de la vitalité des tribus à l’ère contemporaine. Le portrait, tel qu’il le conçoit et le pratique, est empreint tant d’une objectivité anthropologique que d’une vision poétique : dans le cadre de la communauté surgit toujours l’individualité, au détour d’une expression, d’une posture, d’une couleur, et in fine de l’appropriation par chacun de son uniforme.

LIVRE
Charles Fréger, Lacoste
Editeur Steidl
Date de parution : 09/01/2014
Collection : Steidl Lg
ISBN : 3869307021
EAN : 978-3869307022

REPRESENTATION
EYEMADE
30, rue Mazarine - 75006 Paris - France
http://www.eyemade.com

•••••••••••••••••••••••
Publié le 17.06.14
sur http://www.loeildelaphotographie.com/fr/2014/06/17

Joseph FORD l Aerial
http://www.josephford.net

« C’est lors de voyages en Sicile et à l’ile Maurice, où j’ai eu la possibilité d’effectuer des prises de vues aériennes, que j’ai commencé à réfléchir sur le concept d’Aerial Fashion et des diptyques.Les infinies possibilités de la photographie aérienne m’ont toujours fasciné : le changement de perspective permet d’appréhender autrement la ville, la nature, le monde. Ainsi une voiture devient un jouet, un mur qui bloque la vue lorsqu’on est au sol devient un trait, une ligne. Une dune devient un pli dans un pull…

Après une première série pour WAD, j’ai enchaîné avec une deuxième pour Süddeutsche Zeitung Magazine, puis ensuite pour Missoni, Pepe Jeans, Lacoste.
Pour Lacoste, j’ai travaillé au sol autant qu’en l’air, pour des vues de ville plus abstraites et plus géométriques, tandis que je me suis concentré sur les lieux les plus emblématiques de Londres pour Pepe Jeans, avec des détails reconnaissables qui apparaissent dans chaque diptyque. La nature, la mer, la ville et l’urbanisme… Si le principe reste le même d’une série à une autre, la façon de l’explorer change chaque fois puisque chaque série présente des défis uniques et différents. »

Joseph Ford est né à Londres en 1978. Après avoir suivi des études de français et d’italien à l’université de Cambridge, il a commencé à assister divers photographes publicitaires de natures mortes.
Il a réalisé sa première campagne publicitaire en 2004 pour TBWA Paris, et depuis lors, a eu la chance de travailler pour des clients dans le monde entier, principalement en photographiant des gens en extérieur ou en studio.

Au cours des dernières années, il a reçu régulièrement des commandes pour réaliser des images aériennes. Son travail a été présenté au PDN Photo Annual, aux Epica Awards, aux International Photography Awards, parmi les travaux des deux cents meilleurs photographes publicitaires de la Luerzer’s Archive, à OneEyeland, à Cristal, dans le cadre des AOP Photographers Awards, et à Eurobest. 
Il vit à Brighton, au Royaume-Uni.

http://facebook.com/josephfordphotography
http://twitter.com/joseph_ford
http://instagram.com/josephfordphotography

REPRESENTATION
TAFFETAS - http://taffetas.net

•••••••••••••••••••••••
Publié le 17.06.14
sur http://www.loeildelaphotographie.com/fr/2014/06/17
english version http://www.loeildelaphotographie.com/2014/06/17/trends/25140/joseph-ford-aerial

Nan GOLDIN l Scopophilia

Présentée à Rome à la galerie Gagosian ce printemps, Scopophilia est la première exposition majeure de Nan Goldin, artiste renommée, dans la capitale italienne.

Le terme grec signifie littéralement la “passion de regarder”, mais fait aussi référence au plaisir érotique retiré de la contemplation d’images du corps. Scopophilia est à la fois un diaporama et une série toujours en cours commencée en 2010, quand elle s’est vue autorisée à accéder au musée du Louvre en solitaire tous les jeudis. Durant ces visites privées, elle s’est promenée et a photographié librement les collections renommées de peinture et de sculpture du musée. 

Les expériences vagabondes de Goldin au Louvre confirment que beaucoup de ses obsessions artistiques — le sexe, la violence, l’extase, le désespoir et la mutabilité des genres — découlent de courants profonds de l’histoire de l’art occidentale, de mythes, d’une iconographie religieuse qui a des sources puissantes. Ainsi du mythe de la transformation de Pygmalion ou de l’Hermaphrodite endormi, marbre grec datant du IIe siècle. Beaucoup des photographies de Goldin qu’elle a associées à l’imagerie du Louvre n’ont jamais été exposées auparavant ; certaines ont été exhumées de ses archives par son assistant et elle en a déniché d’autres elle-même. Il ressort de l’ensemble un portrait collectif traitant d’amour et de désir, porté par « tous les circuits du plaisir profondément comblés par le regard ».

Des milliers de photographies que Goldin a prises des peintures et des sculptures des collections du Louvre, elle a tiré un diaporama lyrique de 25 minutes, au sein duquel ses impressions très subjectives et éclairantes de ces œuvres historiques sont unies à des images qu’elle a prises à la fin des années 70. Elle crée ainsi un dialogue évocateur entre des histoires humaines passées et présentes. Scopophilia a été présenté pour la première fois au Louvre en 2010.

À côté du diaporama, on peut trouver des images reliées à ce travail, réunion des propres photos de Goldin et de ses images des œuvres du passé proposée comme grilles de lecture thématiques.

GALLERY
GAGOSIAN GALLERY - http://www.gagosian.com

•••••••••••••••••••••••
Publié le 17.06.14
sur http://www.loeildelaphotographie.com/fr/2014/06/17